Vous aimez les oeufs brouillés? Je trouve personnellement que c’est la meilleure manière d’apprêter les œufs, tout en étant une des plus faciles et des plus rapides! Mais il y a quand même certains trucs à respecter pour qu’ils soient vraiment, vraiment délicieux. En voici quelques-uns.

 

La poêle

Pour le meilleur résultat possible, utilisez votre plus petite poêle antiadhésive. Ça aide à garder la chaleur uniforme, et à mieux contrôler la cuisson des œufs.

On la part à feu moyen, avec une noix de beurre. Une chaleur trop élevée durcira les œufs. Il faut ajouter les œufs dès que le beurre est fondu et commence à mousser, et surtout, ne pas attendre que le beurre brunisse.

 

Les œufs

Il est préférable de casser les œufs au préalable, ensemble, dans un bol. On les mélange ensuite légèrement avec une fourchette (il faut éviter de trop les « fouetter »). On peut ajouter un peu de lait ou encore de crème (disons 1 à 2 c. à table (15 ml) pour 2 à 4 œufs), mais ce n’est pas essentiel.

 

La cuisson

C’est évidemment l’étape la plus cruciale, et celle qui fait la plus grande différence entre des œufs à la texture parfaite et des œufs trop mouilleux ou un peu pâteux.

Lorsque le beurre commence à mousser, verser les œufs dans la poêle, et les laisser tranquilles pendant environ 20 secondes.

Ensuite, avec l’aide d’une cuillère de bois, il faut partir du bord de la poêle et ramener un « ruban » d’œuf au milieu de la poêle, puis répéter avec un autre  « ruban » à côté. La technique s’apparente en fait plus à des œufs « repliés » que des œufs  « brouillés »! On répète ce geste jusqu’à ce que les œufs soient pris, sans trop les manipuler.

Cette technique, prônée par le chef australien Bill Granger (c’est lui qu’on considère comme la sommité mondiale des œufs brouillés!) produira des morceaux d’œufs généreux (plutôt qu’une multitude de plus petits morceaux), d’une texture lisse, légère et très agréable en bouche.

Il faut retirer la poêle du feu dès que les œufs sont encore un peu humides. La chaleur résiduelle finira la cuisson. Ceux qui aiment les œufs brouillés plus cuits peuvent attendre une petite minute de plus.

 

L’assaisonnement

Pour les meilleurs résultats, on peut saler et poivrer juste à la fin de la cuisson. Du poivre frais du moulin et un peu de fleur de sel ou de sel cacher sont absolument parfaits, parce qu’ils ajoutent une petite texture croquante.

Une autre garniture délicieuse qu’on peut ajouter à la fin de la cuisson : de la ciboulette fraîche hachée.

 

Les garnitures

On peut également ajouter différentes choses à nos œufs brouillés! On les ajoute habituellement au moment de verser les œufs dans la poêle. Ce pourrait être du bacon précuit ou du jambon, des oignons verts, des herbes, des poivrons en cube, du fromage râpé, etc.

L’exception : il faut éviter les ingrédients « mouilleux », comme par exemple les champignons crus ou les tomates. On peut par contre faire revenir les champignons à l’avance, puis les déposer tout simplement sur le dessus, une fois les œufs cuits.

Même chose pour les tomates : celles-ci sont bien meilleures lorsqu’elles sont coupées en dés, puis ajoutées crues sur les œufs déjà cuits. Le contraste de texture et de température ajoute ainsi un nouvel intérêt au plat.

Une autre garniture à laquelle on ne pense pas nécessairement, mais qui forme un mariage parfait avec les œufs brouillés? Des morceaux d’avocat.