Comment conserver un mousseux entamé ?
Karyne Duplessis Piché Collaboration spéciale

Les mousseux se conservent presque aussi longtemps que les autres vins une fois entamés. Pourvu qu’on les rebouche bien… et qu’il reste assez de liquide dans la bouteille pour préserver leur effervescence quelques jours durant.
Pour conserver l’effervescence des mousseux débouchés, la sommelière Pénélope Delorme, du bar à sabrage La Champagnerie à Montréal, utilise un bouchon à « ressort » conçu à cette fin. Ce produit est vendu moins de 20 $ dans les boutiques spécialisées.
« Le liquide conserve parfois ses bulles jusqu’à une semaine, dit-elle. Pour cela, il faut laisser le bouchon en place et que la bouteille soit au moins à moitié pleine. »
Guénaël Revel, auteur du Guide des champagnes et des autres bulles, utilise aussi ce type de bouchon. Il place ensuite sa bouteille au réfrigérateur. Selon le type de vin, il conseille de terminer la bouteille dans les 48 heures pour que ses qualités restent optimales.

Le spécialiste précise toutefois qu’il n’est pas possible de poser ce bouchon sur les bouteilles sabrées.
« Quand tu sabres, explique-t-il, il faut que tu finisses la bouteille. Le rebord est souvent inégal. C’est trop dangereux de se couper. »
Si vous n’avez pas de bouchon à ressort sous la main, il existe une autre méthode pour conserver les bouteilles de bulles. Il suffit de poser un vieux bouchon de porto ou de spiritueux, puis de le retenir avec le petit grillage (muselet) enlevé pour déboucher la bouteille. Le muselet évite que le bouchon soit expulsé au fond du frigo par la pression contenue dans la bouteille.


Le mythe de la cuillère
Plusieurs croient qu’une cuillère placée dans le goulot d’une bouteille de champagne permet de conserver son effervescence. C’est faux!
Trois chercheurs du Comité interprofessionnel du vin de Champagne ont détruit ce « remède de grand-mère » en 1995. Après plusieurs essais sur différents vins, ils ont conclu que l’ajout d’une petite cuillère n’a aucun effet sur le vin. Avec la petite cuillère ou sans bouchon, le vin s’oxyde et perd plus de 50 % de son effervescence en 48 heures.